Julie Ciers

Déjà un poisson important dans la préhistoire égyptienne

A la fin de la préhistoire égyptienne (à partir d'environ 3600 avant JC), la période Naqada II, les grandes perches du Nil jouaient déjà un rôle dans les rituels religieux. Un des premiers rois de la première Dynastie de l'Ancienne Égypte était appelé "Aha" : ‘le combattant’. C'est en outre, le nom de la perche du Nil dans la langue de l'Ancienne Égypte.

La déesse belliqueuse et créative Neith était tout particulièrement associée à ce poisson dans Latopolis, la ‘Ville de la perche du Nil’.  Latopolis se situe sur la rive Ouest du Nil, où se trouve maintenant la ville égyptienne d'Esna.

Dans les tombes égyptiennes anciennes, la perche du Nil est souvent représentée avec un tilapia, tout en étant empalée par le propriétaire de la tombe, avec une lance. Cela doit être compris comme une illustration symbolique, parce que le tilapia et les Lates possèdent des biotopes différents et la perche du Nil venant des eaux plus profondes ne peut être pêchée avec une lance.

Perche du Nil préhistoire

Relief d'entre autres, une perche du Nil (en bas, à gauche) dans le temple de Ramsès III (12ème siècle avant JC) à Medinet Habu, Égypte

Tant la perche du Nil que le tilapia forment, depuis les temps les plus reculés déjà, une source très appréciée de protéines animales en Égypte et ses environs.