Kayleigh Segaert

Oméga-3 et la pollution de l’air

Une étude scientifique récemment publiée indique que les acides gras Oméga-3 peuvent aider à prévenir et traiter des inflammations et des lésions des tissus de la peau causées par la pollution atmosphérique.

 

Selon cette étude, les graisses saines diminueraient chez des milliards de personnes dans le monde les maladies dues à la pollution atmosphérique. De nos jours, les ravages dus à la pollution seraient encore plus importants qu’auparavant. La même étude montre aussi que les matières nocives dans l’air pollué pénètreraient par les poumons jusqu’aux organes aussi importants que le cerveau.

L’analyse sur des souris montre que les acides gras Oméga 3 venant des espèces de poissons gras comme le saumon et le hareng sont les sources les plus riches en Oméga 3 et réduisent les inflammations et les lésions des tissus causées par la pollution atmosphérique de 30 jusqu’à 50%.

La pollution de l’air est en augmentation sur un rythme alarmant selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS): presque toutes les villes dans les pays pauvres et plus de la moitié des villes dans les pays riches sont touchées.

 La cause des maladies pulmonaires et cardiaques ainsi que les accidents vasculaires cérébraux a longtemps était liée à la pollution de l’air, mais les scientifiques rattachent aussi les maladies de cerveau, les  maladies mentales et l’intelligence réduite, le diabète, les maladies de rein et la naissance prématurée à cette mauvaise qualité de l’air.

Le responsable scientifique, Dr Jing Kang de l’Hôpital Générale à Massachusetts, sorti de l’École Médicale à Harvard aux États-Unis, dit : «Ces changements pathologiques sont très importants, parce qu’ils sont les mécanismes fondamentaux pour la formation des maladies chroniques d’aujourd’hui. Cette analyse doit être encore expérimentée, chez l'homme [comme chez les souris], mais de nombreuses maladies inflammatoires peuvent être traitées avec des acides gras Oméga-3. Nous sommes convaincus que les Oméga-3 sont essentielles; je voudrais vraiment conseiller la consommation d’Oméga-3 pour combattre les conséquences de la pollution atmosphérique. Les acides gras Oméga-3 sont connus pour être notoire pour beaucoup d’autres avantages de santé. Et plus important: ce n’est pas un médicament, mais un nutriment avec des effets salutaires.»

Une analyse à petite échelle, faite en 2012 aux États-Unis, a aussi indiqué que les Oméga-3 offrent  la protection des effets nuisibles de la pollution atmosphérique. Le US Environmental Protection Agengy s’occupe maintenant d’une recherche de grande envergure.

Le combat de pollution atmosphérique qui remonte à la source est évidemment la meilleure solution, mais comme informe le Dr Kang: «On ne peut pas changer l’environnement au jour le jour. Les acides gras d’Oméga-3 offrent une solution immédiatement disponible et pratique pour la réduction de la tension des maladies dues à la pollution atmosphérique.»

Zalm cancato met tomatensalsa

 

 

Mettez-vous au travail avec une recette délicieuse de saumon: cliquez ici. Par exemple ce saumon cancato avec topping des tomates (photo). Á votre santé !