Julie Ciers

Les tendances les plus importantes en nourriture pour 2017 selon les spécialistes de la nutrition

Selon les résultats de l’enquête, il devient de plus en plus important pour les consommateurs de savoir d’où provient leur nourriture, quels ingrédients sont dans le produit et comment il a été confectionné. Les experts s’attendent à ce que l’intérêt pour des produits locaux et biologiques va encore augmenter. A part cela il est attendu que la prévention de gaspillage de nourriture prendra plus d’importance, aussi bien chez le consommateur que dans les grands magasins et les opérateurs en foodservice.

Les sources de protéines alternatives

Les protéines issues de plantes et d’insectes vont gagner en popularité.  C’est une tendance qui est liée pour les experts à la durabilité.   Des experts questionnés, 60 % pense que surtout les protéines issues de légumineuses feront un grand pas en avant, entre autre parce que 2016 a été élu l’année des légumineuses par les nations unies.

"Les légumineuses se retrouvent dans plusieurs tendances mentionnés dans l’enquête: ils peuvent être cultivés de manière durable, nous fournissent des protéines végétales avec une grande densité de substances nutritives et des avantages de santé fonctionnelles", selon une communication dans le rapport d’enquête.

Attention à la flore intestinale et le fast food sain

La conscience de santé joue un rôle dans la croissance attendue de la demande de protéines végétales. Cette conscience revient aussi dans les tendances qui viennent pour l’enquête sur la 3ième et 4ième place : l’attention croissante des flores intestinales et le besoin d’une nourriture rapide, mais saine.
La flore intestinale (microbiome) est l’écosystème interactive de nos intestins.  Les experts sont d’avis que les consommateurs vont s’y intéresser de plus en plus.

sources de protéines alternatives

Les experts en nourriture s’attendent à ce que les consommateurs choisissent en général plus d’alternative saines, aussi bien à la maison que dans les restaurants ‘fast casual’. Ceci va mener à une hausse continue des box de repas à la maison et des bowls, rempli de légumes, de légumineuses, des graines saines ou du sushi et riz.

Désinformation sur la nourriture: le défi majeur

Le défi majeur en 2017, les experts pensent à la répartition généralisée de ‘fake food news’ ou des nouvelles fictives et erronées sur la nourriture, et aux avis erronés de nourriture par des bloggeurs non-experts ou d’autre « influenceurs » sur les médias sociaux.

Presque deux tiers des experts questionnés prévoient que l’influence des food bloggers va augmenter en 2017, ce qui augmentera le défi des experts de passer à travers ces plateformes sociales et digitales abondantes de nouvelles erronées,  afin de  fournir les conseils scientifiquement fondés qui peuvent attirer une attention justifiée.

désinformation

*L’enquête était réalisée par Ketchum, un bureau PR international avec siège principal à New York, les résultats résumés ci-dessus ont été publiés via Food Navigator (William Reed Business Media).