Julie Ciers

Les 200.000 premiers saumons de l’installation fermée et flottante d’élevage de saumon à la mer

Depuis l’automne de 2016, les jeunes saumons restaient à l’installation de recherche de Molnes, à Etne, en Norvège. Cette installation, 43m diamètres et 22m profonde, est la plus grande ferme fermée et flottante du monde et un des rares systèmes testés à grande échelle. Pendant leur séjour dans cette ferme flottante, les saumons ont grandi d’environ 118g jusqu’à 1,2kg.

Le développement continue dans une autre ferme

« Les poissons ont grandi beaucoup, sans aucun problème de maladie ou des puces, » dit Jan Eirik Jensen, manager d’opérations. Comme prévu, les saumons sont transmis à la ferme conventionnelle quelques kilomètres plus loin. Ils y restent environ une année et ils continuent à grandir jusqu’à la récolte.

En tant que plus grand éleveur de saumon, Marine Harvest veut marcher à la tête dans le développement durable et la croissance de l’aquaculture. C’est pourquoi nous testons plusieurs techniques d’aquaculture innovatrices. Marine Harvest investit beaucoup d’argent et d’énergie à trouver des solutions durables et à long terme.

La recherche et le développement

À Molnes, on fait de recherche et des productions de test depuis plusieurs années. Bien que Marine Harvest ait une permission à garder un million de saumons dans cette installation fermée, on effectue les tests pas à pas et de manière bien contrôlée. « Le projet suivant est d’élever 400.000 jeunes saumons à l’installation à Molnes, » dit Jan Eirik Jensen.

Cette installation d’élevage fermée combat aussi les puces. Les filets ouverts font les petits smolts (jeunes saumons) plus vulnérables pour des maladies et des puces. Dans les réservoirs d’élevage par terre, on donne les poissons plus de temps pour grandir. Aux systèmes fermés et flottants comme à Molnes, on élève des smolts plus grands et plus robustes. Ils restent moins de temps en mer, un changement par lequel on évite la distribution des puces.

Recyclage des déchets

Tous les sites d’élevage de poisson en Norvège sont obligés de contrôler l’état du fond de mer en-dessous et dans les environs des cages d’élevage par des organisations indépendantes. L’état du fond en-dessous et autour plus de 90% d’élevages de poisson norvégien est bien ou très bien, selon les statistiques du Norwegian Dictorate of Fisheries. « Bien que les chiffres concluent que les excréments de saumon ne sont pas un problème, nous sommes d’opinion que ce sont des matières premières pas utilisées, » dit Ola Helge Hjetland, directeur de communication à Marine Harvest. À Molnes, on rassemble tous les déchets pour le recyclage, par exemple pour les engrais à l’agriculture.