Julie Ciers

La hausse des prix du cabillaud et du lieu

Marine Harvest Pieters tiens à vous fournir quelques explications sur la hausse des prix du poisson blanc.

Depuis le début de l'année, les volumes pêchés de cabillaud sont nettement en dessous de volumes de l'année dernière, une diminution en pourcentages de Norvège: -16%, la Russie: -20%, l'Islande: -3%.

Combiné avec une forte demande sur les marchés internationaux, il en résulte une forte pression sur les prix des matières premières. Nous pouvons présenter ces niveaux de prix élevés avec les graphiques ci-dessous:

 

Les pêches du lieu montrent une image différente par rapport à l’approvisionnement: pour cette espèces, les origines les plus importantes sont l’Islande et les Iles Féroé. En Islande, le volume est stable ou en légère augmentation, mais les approvisionnements des Iles Féroé sont fortement inférieurs par rapport à l’année précédente.

Même avec des approvisionnement relativement stables, nous observons une situation fondamentalement différente du niveau de prix du poisson brut.  Celui-ci est 30 à 40 % plus haut qu’en 2014, aussi bien en Islande qu’aux Iles Féroé. Cette hausse de prix s’explique entièrement par une demande en forte croissance combinée à cette offre en diminution, le certificat MSC a apporté à dynamiser la demande, et des nouveaux pays importateurs dans l’Europe de l’Est se sont manifestés.

Les graphiques ci-dessous montrent la différence du prix dans les criées.

 

Marine Harvest s’efforce à gérer cet approvisionnement et les fluctuations de prix aussi bien que possible par des contrats à long terme et des partenariats avec un réseau diversifié de producteurs.