Kayleigh Segaert

Poisson de l’année 2019 : merlan

Le centre Flamand pour la promotion de l’agriculture et pêche VLAM a ensemble avec le secteur de la pêche choisi le poisson de l’année 2019.

Dans cette 31ième édition de l’élection du poisson de l’année, le choix est tombé sur le merlan. Le merlan est un vrai classique dans la cuisine française, mais moins connu en Belgique.  En 2018 il n’y a eu que 5 % des foyers belges qui ont acheté ce poisson. Pourtant le merlan est bien un poisson délicieux. Ce sont des petits filets avec des fines arêtes et une chair tendre et savoureuse. L’assortiment de Pieters vous offre un choix varié de produits de merlan, aussi bien naturel sans peau, que des produits panés. Vous les trouvez ici.

Merlan – le poisson et la pêche

Le merlan appartient à la famille des cabillauds, avec un dos vert-bleu, des flancs argentés et une tâche sombre à la base de l’alevin de poitrine. Le merlan a une ligne de côté sombre et un nez pointu.

Le merlan est normalement entre 20 et 70 cm de long, et peut atteindre un âge de 20 ans. Le poisson vit près du sol de la mer et se nourrit de crustacés, des vers et petits poissons. Le nom « merlan » est dérivé de son nom scientifique merlangius merlangus. Le merlan apparaît dans l’océan Atlantique nord-est, du nord de la Norvège jusqu’au Portugal.

La flotte de pêche Belge n’est pas axée sur le merlan et le pêche dans la mer Celte, la mer du Nord et le canal anglais oriental. L’approvisionnement belge de merlan belge est modeste : il varie entre 180 et 300 tonnes par an.

Selon le ILVO (institut d’agriculture, pêche et recherche de nourriture) la pêche belge du merlan n’a aucune influence négative sur les stocks et il n’y a aucune raison pour s’inquiter sur la santé de ces stocks.

Le merlan dans la cuisine

Le merlan est une alternative légère pour le cabillaud. Le merlan a une texture maigre et facilement digestible d’une couleur blanche. Le merlan est un poisson de petite taille et il est par conséquent difficile d’enlever les arêtes fines de ces petits filets.

En France le merlan est un classique sur le menu. A la côte belge et sur les kermesses, le merlan salé et séché est une véritable attraction. Le merlan est également pané préfrit ou frit en beignet – le lekkerbek, kibbeling ou fish & chips. Il se prête également pour être utilisé dans les bouillabaisses ou les soupes de poisson bretons, dans les salaisons ou la cuisson au four.

Bien de chez nous vous offre des astuces et recettes; suivez le lien.

Photo: Bien de chez nous/www.biendecheznous.be